Bet-diagnostics.fr

Loi Pinel : acheter les parts des SCPI Pinel, est-ce rentable ?

Rédigé par Charlie - -

Il faut avouer que le marché immobilier en France semble revenir en force avec l’arrivée de la Loi Pinel et des SCPI. Cela parait évident puisque la plupart des particuliers se lancent dorénavant dans l’achat des parts des SCPI en Loi Pinel au lieu d’investir directement dans un immobilier neuf locatif. Ils vont donc profiter de la performance de la pierre-papier pour placer en toute sécurité leurs avoirs sans même à connaitre leurs biens.

Le principe des SCPI

Investir dans une SCPI quelque soit la catégorie représente une bonne rentabilité puisque les contribuables français vont jouir de nombreux bénéfices. Sachez qu’il existe en général deux types de SCPI : la SCPI de rendement qui concerne les bureaux d’entreprise et la SCPI fiscale qui met en valeur la défiscalisation immobilière de la Loi Pinel ou autres régimes.

En principe la SCPI est vouée à l’achat, la revente et la gestion des biens immobiliers. Les contribuables n’auront plus en effet aucun souci se faire à propos de la gestion de leurs biens puisqu’une société de gestion se chargera de trouver des locataires ou des acheteurs à leurs places et en contrepartie ils recevront mensuellement ou trimestriellement une part des dividendes. Bien entendu ils seront toujours informés des nouvelles acquisitions, des montants des loyers… tout en participant à la prise de décision par le biais d’une assemblée générale.

Les avantages d’un achat des parts de la SCPI Pinel

Il serait plus rentable d’investir dans les parts de la SCPI Pinel que dans un investissement classique. A part le fait que les contribuables peuvent bénéficier d’un rendement continu sans à voir à se préoccuper d’un logement vide, ils peuvent aussi diversifier son patrimoine en l’élargissant vers d’autres zones prometteuses comme en Allemagne par exemple. Tous les frais de travaux apportés aux biens seront également pris en charge par la société de gestion.

Classé dans : Loi Pinel - Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.